site des fous de palmiers

le 30 août 2009 par admin

www.fousdepalmiers.fr  (anciennement www.chez.com/palmiers)


Un site internet est, de par sa conception et son usage, plus proche des mass-média comme la radio, la télé, que ne peut l’être la revue LE Palmier, plus proche de la presse écrite spécialisée et réservée aux abonnés de l’Association des Fous de Palmiers. Les chaînes de télévision et les grands journaux ont tous un site internet, sur lequel tous les internautes peuvent intervenir gratuitement, soit pour obtenir un renseignement, soit pour lire un article récent, soit pour laisser un avis ou réaction à un article ou à une émission. La démarche du lecteur n’est donc pas la même, suivant qu’il lise dans le calme ou dans sa bibliothèque la revue, dont il garde une trace matérielle permanente, soit qu’il consulte le site sur le web, qui garde une mémoire beaucoup plus vaste et qui lui offre une banque de données, à laquelle il peut avoir accès immédiatement, c’est l’avantage énorme et irremplaçable de l’informatique.
La revue et le site ne sont donc pas deux outils concurrents, mais complémentaires. L’accès au site est presque gratuit (il ne coûte que la connexion au réseau internet), alors que l’abonnement à la revue est un avantage parmi d’autres auquel donne droit l’adhésion à l’Association, qui est elle-même un don en faveur d’une cause d’intérêt général, un autre droit restant l’accès à la Banque de graines. Inversement le site offre une publicité gratuite pour l’Association à des milliers d’internautes qui ne la connaissent pas encore. Il y a donc un service interactif rendu dans les deux sens.
L’inscription de notre site sur les moteurs de recherche attire des personnes qui au départ recherchaient un simple renseignement sur le mot  » palmier  » et qui découvrent ensuite tout un univers qu’ils ne connaissaient pas. Pour les Fous de Palmiers ou pour ceux qui ne sont encore qu’amateurs de palmiers, ce peut être par contre la recherche d’une fiche d’identité ou d’une photo concernant un palmier bien précis dont ils ont entendu parler ou qu’ils veulent planter dans leur jardin, cela peut être aussi la recherche d’une visite de jardin devant avoir lieu prochainement dans leur région ou au départ simplement la recherche du moyen pour adhérer à notre Association. La motivation est multiple, mais l’intérêt commun reste le thème du palmier. Pour offrir une réponse aux différentes attentes d’un tel site, il a donc fallu installer une banque de données très importante, y compris une photothèque d’environ un millier de photos de palmiers, grâce à l’apport de nombreux Fous de Palmiers, mais surtout d’Olivier Albano que nous tenons à remercier, il s’agit là d’un acquis tout à fait exceptionnel dans le Monde, dont nous pouvons êtres fiers en France, et que les générations futures ne cesseront pas de consulter. Il est vrai que, lorsqu’on plante un Jubaea dans son jardin, c’est pour que nos enfants, et surtout nos petits-enfants puissent l’admirer… La photo de palmier figurant sur la page d’accueil du site est changée aléatoirement à chaque arrivée sur le site et présente une espèce particulière. Ceci permettra, espérons-le, de moins lasser nos amis internautes qui nous font l’honneur de se connecter régulièrement sur notre site.
Notre site offre comme beaucoup de radios périphériques ou d’autres sites internet l’espace du Forum où chaque visiteur peut rencontrer à souhait d’autres amis partageant les mêmes préoccupations ou interrogations concernant les palmiers, il peut venir poser des questions  » en direct  » sur telle ou telle variété de palmier, ses conditions de germination, ses chances d’acclimatation à nos climats régionaux français. Internet nous offre une chance unique de pouvoir échanger nos expériences avec des internautes du monde entier, au lieu de rester isolé dans petit coin, comme l’étaient malheureusement nos ancêtres, qui n’avaient pas la chance rare de participer aux expéditions aux quatre coins du Monde. Nous publions sur le site des reportages et des photos que nous envoient des internautes des Emirats arabes, du Canada (saviez-vous qu’il y avait aussi des palmiers là-bas ?) etc. Ce Forum a déjà permis à un groupe d’amateurs de palmiers de faire connaissance, de Liège à Toulouse, en passant par la Savoie, le Gard, le Béarn, les Landes, la Bretagne etc., également de Suisse, de Belgique, d’Allemagne, du Canada etc. Nous avons ainsi plus le sentiment d’appartenir à une grande famille. Si des informations importantes comme l’attaque des palmiers par le Paysandinia archon justifient une mise en garde sur la page d’accueil de notre site, de même des  » alertes-météo  » en cas d’arrivée subite et intempestive du gel (le sud-ouest en connaît quelque chose cet hiver !), nous avons l’avantage de pouvoir le faire immédiatement, sans attendre le bon vouloir de l’imprimeur, grâce aussi à la collaboration d’un réseau de palmophiles recevant avant les autres les intempéries (Belgique, Allemagne, est de la France).
Toutes ces remises à jour permanentes supposent un travail de veille du Webmaster, qui n’est jamais fini . Le site comporte quand même une partie fixe donnant le maximum d’informations sur l’Association des Fous de Palmiers, son organigramme, un rappel des deux derniers numéros de la revue Le Palmier qui sont mis en ligne, plus une remise à jour permanente des disponibilités de la Banque de Graines et du calendrier des futures activités de l’Association (voir le détail du programme de notre Assemblée Générale du 18 au 20 mai à St-Cyprien) Une rubrique spéciale bilingue francais-anglais est consacrée à la Biennale organisée en France cette année.
Une rubrique créée le 3 novembre offre la possibilité aux internautes de déposer eux-mêmes des photos numériques de palmiers sur le site. Elle se nomme  » Uploader « . Elle connaît un franc succès tant au point de vue du nombre des visiteurs de ces pages sui rentrent immédiatement dans le Top 10 des pages du site. Les dommages apportés aux palmier par le gel aux palmiers cet hiver ont amené les concepteurs du site à créer encore avant la fin de cet hiver une nouvelle fonctionnalité, une Banque du Froid, où il suffirait aux visiteurs de remplir directement un questionnaire sur le site, afin d’enregistrer à terme quelles sont les espèces de palmiers les plus acclimatables sur le temps à nos climats (il faut tenir compte des gels exceptionnels, trentenaires ou centenaires par exemple et donc avoir avant tout une traçabilité, également pour nos enfants et petits-enfants).
Ce travail énorme de gestion du site est récompensé par une audience inattendue qui confirme l’engouement actuel pour les palmiers : 23 000 visiteurs pour 135 000 pages du site consultées en un peu plus d’un an, avec une courbe de croissance continue du nombre de visiteurs depuis février 2001, et surtout l’article très élogieux d’Alain Lompech dans l’édition du Monde du 24 janvier tirée à plus de 500 000 exemplaires sur notre site, intitulé  » Des fous de palmier savants et audacieux « . Au Classement général, notre site est classé 2194ème sur 95 149 sites inscrits et au Classement culturel 63ème sur 3 492 sites (source : Hit-Parad.com). Mais une audience n’est pas acquise pour toujours, elle peut vite baisser. Il est donc important que la participation des Fous de Palmiers connectés la maintiennent en bon rang dans la création actuelle d’une communauté d’internautes francophones.

Commentaires fermés